Après Warner Music (via Nonesuch Store et sur Amazon), Universal Music et EMI, c’est au tour de la quatrième major du disque

Sony-BMG d’entrevoir la possibilité de proposer de la musique sans DRM.

Business week précise en effet que les majors ont tenté durant une décennie grâce aux DRM de se protéger  contre ce qu’elles considéraient comme de la distribution illégale. En abandonnant ces DRM, les maisons de disques pourraient créer une manière moins restrictive d’écouter de la musique sur Internet, notamment sur les sites de réseaux tels que Facebook ou encore Myspace. Les partenariats avec les revendeurs tel qu’Amazon.com pourraient également aider l’industrie du disque.

Les détails de la stratégie de Sony BMG devraient être dévoilés dans les semaines à venir. Sony a expérimenté pendant 6 mois la vente de musique sans DRM à travers des offres promotionnelles notamment. Un responsable de la major qui a souhaité rester anonyme a précisé au journal que “beaucoup de ces expériences ont fait penser en interne que cela pourrait fonctionner“.

Source

About Cédric Bellenger

Curious since 1980.
cedricbellenger@gmail.com
fr.linkedin.com/in/cedricbellenger