Le rapport sur l’université numérique remis Vendredi à Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche par son rédacteur Henri Isaac, maître de conférence en sciences de gestion à Paris IX-Dauphine dresse un constat sévère sur le retard des universités françaises dans ce domaine. Le rapport préconise ainsi de :

– (Rendre disponible) 100% des documents pédagogiques numériques pour 100% des étudiants ;
– Repositionner la production des ressources numériques ;
– Favoriser l’essor de l’Enseignement à Distance (E.A.D.) ;
– Développer une approche éditoriale du patrimoine numérique dans chaque établissement ;
– Accompagner les équipes présidentielles face aux défis du numérique ;
– Améliorer la formation au métier d’enseignant ;
– Poursuivre l’effort d’équipement des établissements en infrastructures numériques ;
– Favoriser l’accès à l’ENT par une généralisation des Points Etude ;
– Faciliter l’accès aux contenus pédagogiques pour les étudiants handicapés grâce aux technologies numériques ;
– Développer une action forte contre le plagiat ;
– Généraliser la carte étudiant électronique multi-services pour faciliter la vie étudiante ;
– Améliorer la démocratie étudiante grâce au numérique.

Le présent rapport propose les éléments d’une politique qui aurait pour ambition de faciliter l’insertion des étudiants dans la société de la connaissance en réseau telle qu’elle se dessine actuellement avec les nouveaux usages de l’Internet. La finalité de la politique numérique dans l’enseignement supérieur doit être l’amélioration de la qualité de service aux étudiants pour faciliter leur réussite dans le parcours universitaire. Elle vise également à mettre l’université française au niveau des meilleures universités étrangères. Elle doit permettre à tout étudiant d’avoir accès à l’ensemble de ses ressources pédagogiques nécessaires à son apprentissage à tout moment et en tout lieu. Elle doit garantir l’égalité des chances pour tous les étudiants. Elle nécessite de produire les ressources numériques au plus près des dispositifs pédagogiques afin d’en garantir les usages par les enseignants et les étudiants. Elle doit faciliter l’appropriation des outils numériques par les différents acteurs de la communauté éducative de l’enseignement supérieur.

Vous pouvez consulter le rapport complet à cette adresse

Sur le même sujet, aux Etats-unis, Apple collabore avec les universités américaines pour diffuser leurs cours, animations, agendas, entretiens via “iTunes U“. Ces universités ont en effet constaté le taux d’équipement important des étudiants en iPods. Voiici un exemple avec l’université de Stanford.

Plus d’explications dans cette vidéo :

Nous pouvons également citer le cas du MIT (Massachusetts Institute of Technology) qui propose ses cours en ligne ainsi que des vidéos : watch.mit.edu

About Cédric Bellenger

Curious since 1980.
cedricbellenger@gmail.com
fr.linkedin.com/in/cedricbellenger