La Chine vient de décider selon l’Associated Press de “broadcast herself” en limitant la diffusion de vidéos sur Internet. Désormais seuls les sites contrôlés ou détenus par le gouvernement pourront diffuser des vidéos. Les

sites de partage de vidéos devront également reporter au gouvernement la liste des contenus diffusés.Cette décision qui a été approuvée par les sociétés étatiques de radios, de télévisions ainsi que par le ministère Chinois de l’information prendra effet le 31 janvier 2008.

Les sites qui fournissent des vidéos ou qui permettent aux internautes de poster des contenus audiovisuels devront obtenir préalablement du gouvernement Chinois une autorisation renouvelable tous les 3 ans. Les candidats devront être soit contrôlés soit détenus par le gouvernement et en cas de diffusion avérée de vidéos interdites, le site sera interdit pendant une durée de 5 ans.

La nouvelle loi aura pour effet d’interdire les sites qui “dévoilent des secrets nationaux, qui nuisent à la réputation de la Chine, perturbent la stabilité sociale ou favorisent la pornographie. Les fournisseurs seront tenus de supprimer et de signaler de tels contenus.”

Les sites qui proposent des vidéos sur Internet devraient servir le peuple, servir le socialisme … et respecter le code moral du socialisme“.

En clair, ce sont les sites comme Youtube ou Tudou.com (le plus important site de partage de vidéos Chinois) qui sont visés. Toujours selon l’Associated Press, les deux sites n’ont pas encore communiqué sur cette décision.

About Cédric Bellenger

Curious since 1980.
cedricbellenger@gmail.com
fr.linkedin.com/in/cedricbellenger