Des rumeurs circulaient déjà en mai dernier relayées par le Wall street Journal et le New York Post, selon lesquelles Microsoft aurait tenter de racheter Yahoo! ou conclure une alliance.  Selon le New York Post, Yahoo! était évalué à l’époque à environ 50 milliards de dollars. 

Alors que Terry Semel vient de quitter la direction de Yahoo!, Microsoft a offert aujourd’hui 44,6 milliards de dollars (soit 30 milliards d’euros) pour racheter le groupe Internet. Le géant de Rdmond propose 31 dollars par action Yahoo, un prix payable en numéraire ou en titres qui représente une prime de près de 62% sur le cours de clôture de l’action Yahoo jeudi (19,18 dollars).

Nous avons le plus grand respect pour Yahoo et, ensemble, nous pouvons offrir aux consommateurs, aux éditeurs et aux annonceurs une gamme de solutions encore plus attractive tout en nous renforçant notre position sur le marché des services en ligne“, déclare dans un communiqué Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft.

Microsoft précise avoir identifié quatre domaines susceptibles de générer des synergies qu’il estime à un milliard de dollars au moins par an pour le nouvel ensemble. Le groupe fondé par Bill Gates se dit prêt à coopérer “étroitement” avec la direction et le conseil d’administration de Yahoo. Il assure que l’opération obtiendra toutes les autorisations réglementaires nécessaires.

A Bruxelles, la Commission européenne s’est refusée à tout commentaire dans l’immédiat. L’action Yahoo gagnait quant à elle 56% en avant-Bourse à 29,95 dollars après l’annonce de l’offre, qui soutient également les futures sur indice de Wall Street.

About Cédric Bellenger

Curious since 1980.
cedricbellenger@gmail.com
fr.linkedin.com/in/cedricbellenger