image Suite aux craintes (justifiées ou non) liées au respect de la vie privée et sous la pression des autorités de régulation européenne, Google se lance dans une

opération de communication afin de rassurer les utilisateurs de ses nombreux services dont le dernier : Google Chrome.

Le géant de Redmond a ainsi annoncé aujourd’hui sur son blog qu’il réduisait de moitié la durée pendant laquelle il stocke certaines données privées. “Aujourd’hui, nous annonçons une nouvelle politique de conservation des données sur nos serveurs: nous rendrons les adresses IP anonymes après un délai de 9 mois. Nous réduisons ainsi de manière significative ce délai qui était auparavant de 18 mois.” Mais comme l’explique Google, cette réduction aura un prix pour les internautes, celui d’une innovation ralentie et d’une sécurité moins fiable.

Google est devenu en mars 2007 le premier moteur de recherche à mettre en pratique une politique afin de rendre anonyme les données de connexion dans but d’améliorer le respect de la vie privée de ses utilisateurs. Beaucoup d’autres sociétés ont rapidement suivi. Bien que cela ait été bon pour la vie privée, ce fut une décision difficile à prendre du fait que les données récoltées nous permettent de proposer des services toujours plus innovants. Nous avons publié une série d’articles expliquant comment nous utilisions dans l’intérêt de nos utilisateurs les données récoltées : proposer un moteur de recherche fiable, améliorer la sécurité, lutter contre la fraude et réduire les spams.

Au cours des deux dernières années, les autorités de régulation, européennes et nord-américaines principalement, ont continué à nous demander de leur expliquer et de leur justifier le fait que nous conservions ces données. Nous avons alors répondu par une lettre ouverte leur expliquant comment nous essayons de trouver le juste équilibre entre le respect de la vie privée, la sécurité et l’innovation. Certains sont restés sceptiques et ont exigé des justifications détaillées de notre politique de conservation de données. (…)

Aujourd’hui, nous répondons aux autorités de régulation européenne en mettant en ligne ce document . (…) Lorsque nous avons commencé à rendre anonyme les données collectées après 18 mois (Google conservait auparavant ces données pendant 24 mois), nous savions que cela se traduirait en des sacrifices relatifs aux innovations développées. Nous pensions que le fait de réduire ce délai aurait des répercussions sur l’utilité de ces données (…) Après des mois de travail, nos ingénieurs ont développé des méthodes de préservation de données tout en les rendant anonymes plus rapidement. Nous n’avons pas réglé tous les détails de ces méthodes mais nous nous sommes engagés à le faire.

Alors que nous nous réjouissons que cela va permettre d’améliorer la protection de la vie privée, nous sommes également préoccupés par la perte potentielle de sécurité, de qualité et d’innovation liée au fait que nous ne pourrons collecter plus autant de données. Comme le délai afin de rendre ces dernières anonymes se réduit, les bénéfices seront moins importants et la perte d’utilité des données augmentera. Ainsi, il est difficile de trouver le parfait équilibre entre le respect de la  vie privée d’une part, et l’innovation et la sécurité d’autre part. La technologie évoluera certainement et nous travaillerons toujours sur les moyens pour améliorer le respect de la vie privée, nous chercherons à innover et trouver le parfait équilibre entre les avantages que peuvent apporter les collectes de données et le respect de la vie privée.

About Cédric Bellenger

Curious since 1980.
cedricbellenger@gmail.com
fr.linkedin.com/in/cedricbellenger