Je vous invite à lire cette courte interview parue dans L’expansion, de Nicolas du Rivau, analyste spécialiste des valeurs Internet à Euroland Finance, qui voit non pas une bulle Internet mais deux.

La première , une ” micro-bulle” crée par les “big five” (Google, Yahoo, Microsoft, Amazon et Ebay) qui se livrent à une guerre au “leadership” et font ainsi monter considérablement les enchères pour racheter les sociétés à succès (Cas de Youtube racheté par Google pour 1,65 milliard de dollars et encore plus récemment la valorisation de 15 milliards de dollars de Facebook par Microsoft)

La seconde, la bulle cette fois : “Web 2.0” provient du fait que “la valorisation des sociétés comme Facebook n’est pas fondée sur la rentabilité mais sur un potentiel de valeur économique. On retrouve là le schéma des années 2000, qui repose sur une monétisation potentielle de l’audience.”

Pour se rassurer, on se regarde une vidéo :

 

Nicolas du Rivau précise néanmoins qu’Internet est devenu un marché mature (contrairement à la fin des années 90, début 2000) et qu’en Europe, Ad Barometer, “prévoit une croissance (du marché publicitaire) de 43 % en 2008 contre 46 % cette année. Avec trois ans d’avance, les Etats-Unis affichent encore une croissance annuelle de 20% pour la publicité en ligne. Internet est aussi devenu le premier média devant la télévision et la presse magazine en terme de temps passé.”

Source

About Cédric Bellenger

Curious since 1980.
cedricbellenger@gmail.com
fr.linkedin.com/in/cedricbellenger