Au début des années 2000, j’ai vu une émission TV traitant de la possibilité de voyager dans le temps. Beaucoup de théories ont été évoquées : trou de verre, théorie des cordes, courbure de l’espace temps (qui nécessiterait à peu près la moitié de l’énergie présente dans l’univers pour se faire) et bien d’autres encore (je vous conseille d’ailleurs le livre très abordable alors que le sujet ne l’est pas du tout, de Stephen Hawking “Une brève histoire du temps“). L’émission dont je ne me rappelle ni le titre, ni le diffuseur (difficile donc de la retrouver sur le net, même Google n’y arrive pas, c’est pour dire) se terminait pas l’hypothèse suivante :

Puisque la capacité des processeurs double tous les 18 mois selon la Loi de Moore, que les mondes virtuels de type Second Life ou le défunt Google Lively commencent à émerger, que les ingénieurs se penchent de plus en plus sur l’intelligence artificielle (voir à ce propos le projet “Blue Brain” de l’école Polytechnique Fédérale de Lausanne en association avec IBM), nous pouvons penser à raison que d’ici peu, les mondes virtuels ressembleront comme deux gouttes d’eau à la “vie réelle”. Il suffirait alors d’y intégrer des avatars dotés d’intelligence artificielle suffisamment “intelligents” pour avoir une conscience et ainsi ne pas se rendre compte qu’ils ne sont constitués que de 1 et de 0.

Selon l’émission, ces mondes virtuels permettraient à des hommes et femmes du futur de revivre des événements passés totalement numérisés en présence d’avatars informatisés et conscients pour faire plus réel: en d’autres termes, peut être nous !

Être dans la matrice ou ne pas être dans la matrice, telle est la question…

About Cédric Bellenger

Curious since 1980.
cedricbellenger@gmail.com
fr.linkedin.com/in/cedricbellenger