image Le géant Google cherche à rentabiliser son coûteux (1,65 milliard de dollars) et délicat (procès de Viacom) achat : le site de partage de vidéos YouTube.

Google explique en effet sur son blog que les internautes qui visionnent des vidéos musicales sur YouTube demandent très souvent via les commentaires qui est l’artiste, quel est le titre de la chanson ou encore où peuvent-ils l’acheter. Lorsqu’ils visionnent des bandes annonces de jeux vidéo, ils demandent quand le jeu sera disponible, où et quel sera son prix. Google a ainsi annoncé hier qu’il proposerait via les vidéos diffusées sur YouTube des liens contextuels “click-to-buy” (littéralement, “cliquer pour acheter”) afin d’acheter des titres musicaux (d’EMI), des jeux vidéos (Electronic Arts) sur les sites Amazon.com et iTunes. Google explique également qu’il s’agit “du début de la constitution d’une plateforme de commerce en ligne viable pour les utilisateurs et partenaires de YouTube“.

Il est ainsi intéressant de voir comment Google confronté au nécessaire retour sur investissement souhaite vendre des produits désormais habituellement consommés “illégalement” à travers les réseaux P2P. En deux mots, Google vise sur le service (communiquer le nom de l’artiste, de la chanson, les dates de sortie, “les internautes ayant acheté ce produit ont également acheté celui-ci”) et la simplicité permettant de diminuer les étapes de l’achat créant ainsi une économie de temps pour les internautes (un seul click permet d’acheter un produit dont l’exemple le plus pertinent est celui développé par Amazon). YouTube devient ainsi plus qu’une plateforme de commerce en ligne comme l’explique le communiqué de Google mais plutôt une web tv mondiale publicitaire ou chacune des vidéos diffusées peut devenir un support potentiel de communication.

About Cédric Bellenger

Curious since 1980.
cedricbellenger@gmail.com
fr.linkedin.com/in/cedricbellenger